Pierre Fortin

Conseiller en gestion de patrimoine principal

Adresse

BMO Nesbitt Burns
1850, rue Panama
Bureau 400
Brossard, QC
J4W 3C6
Carte

Contactez-moi

Comprendre et réduire les biais pour prendre de meilleures décisions de placement


 
Les investisseurs sont souvent victimes de biais comportementaux qui peuvent les pousser à prendre de mauvaises décisions. Il est important de prendre conscience de ces biais et de comprendre d’où ils viennent; cela vous aidera à prendre de meilleures décisions et à atteindre vos objectifs financiers.

Lorsque l’on a des décisions importantes à prendre pour son avenir, on part des renseignements et des données dont on dispose et on s’appuie sur ses expériences, son éducation et son intuition pour arriver aux meilleures réponses possibles. Si nous ne disposons pas des bonnes informations, ou si nous accordons trop d’importance aux mauvais éléments, nos décisions risquent de ne pas donner les résultats escomptés. Au Canada, de nombreuses sociétés cotées des secteurs de la haute technologie, de l’automobile, de l’énergie et des biens de consommation ont des bureaux ou des sites de production dans de petites villes. L’entreprise est souvent le principal employeur de la région dont elle contribue largement au bien-être économique. Ses employés et leurs voisins investissent souvent dans l’entreprise parce qu’ils la connaissent, pour tout ce qu’elle fait de bien pour la communauté et parfois tout simplement parce que son nom est sur toutes les lèvres dans la région. Le niveau élevé de participation au capital de ces entreprises témoigne de l’existence d’un biais de confirmation et peut-être d’un biais local. Ces biais peuvent accroître le risque, dans la mesure où la décision de placement repose davantage sur des informations locales que sur les perspectives globales de l’entreprise. Nos biais sont façonnés et renforcés par nos expériences. Les gens présentant des caractéristiques similaires (même âge, même sexe ou même origine économique) ont tendance à adopter des biais similaires.
 

Évolution des marchés et biais ​

Ça serait bien si nos placements pouvaient progresser à un rythme stable et prévisible sur le long terme. Malheureusement, les marchés montent, baissent et parfois font du surplace. La réaction des épargnants et des investisseurs à ces variations dépend en grande partie du style de placement pour lequel ils auront opté. Une analyse quantitative s’est récemment penchée sur les raisons qui font que de nombreux investisseurs n’obtiennent pas les résultats de placement auxquels ils s’attendaient et a conclu que les résultats de placement dépendaient davantage du comportement des investisseurs que de la façon dont leurs fonds se comportent. Benjamin Graham, investisseur et professeur de finance dont les travaux ont inspiré les stratégies de placement de Sir John Templeton, de Charlie Munger et de Warren Buffet, a dit que le principal problème de l’investisseur, et même son pire ennemi, c’est lui-même.

La façon dont chacun d’entre nous prend ses décisions de placement et les montagnes russes émotionnelles provoquées par les fluctuations du marché dépendent en grande partie de nos biais comportementaux. Lorsque les marchés montent, nous avons tendance à acheter, et quand les marchés reculent, la peur peut nous conduire à nous départir de nos titres prématurément.
 

L’approche portefeuille pour surmonter les biais


L’adoption d’une approche portefeuille peut aider à réduire l’effet de ces biais. L’approche portefeuille répartit les placements parmi un certain nombre de secteurs, pour vous éviter d’avoir tous vos œufs dans le même panier. Le risque est réduit puisque le portefeuille est plus diversifié et la présence d’une plus grande variété de titres permet de diminuer le biais attentionnel. Il est également possible de réduire le biais local en incluant à dessein des sociétés autres que des entreprises locales au portefeuille. Pour combattre le biais de disposition, il faut regarder comment le portefeuille fonctionne globalement de façon à ce que la vente d’un seul titre contre-performant ne soit pas problématique.
 

Stratégie de planification de patrimoine

Les multiples raisons pour lesquelles nous choisissons d’investir nos économies sont très personnelles. Nous investissons souvent pour pouvoir nous permettre une retraite confortable. Nous investissons également en fonction d’objectifs comme la rénovation de la maison, l’achat d’une voiture, des vacances de rêve ou pour payer les études de nos enfants ou de nos petits-enfants.

Le regroupement de tous vos objectifs au sein d’un bon plan de gestion de patrimoine vous aidera à mieux comprendre combien vous devez mettre de côté et en quoi vos choix de placement peuvent affecter la croissance de vos fonds. En fonction du montant de vos placements actuels et de votre capacité à épargner, un plan de gestion de patrimoine pourra vous aider à vous rapprocher de vos objectifs financiers ou de les atteindre. Une fois que vous les aurez atteints, vous n’aurez plus autant besoin d’un rendement précis et vous pourrez passer d’une recherche active de croissance à un mode de réduction des risques afin de préserver vos placements en vue de vos objectifs à long terme. 

Le plan de gestion de patrimoine est conçu pour concilier votre capacité à épargner et les placements que vous effectuez pour réaliser vos objectifs personnels. Le rendement tiré de votre portefeuille de placement reste important, mais le placement est le moyen permettant de réaliser vos objectifs et les rendements ne doivent pas constituer une fin en soi. Concentrez-vous sur vos objectifs personnels à long terme plutôt que sur les fluctuations périodiques de vos placements. Lorsque les choses se déroulent comme prévu, il est plus facile d’avoir l’esprit tranquille à l’égard de son avenir financier.
 

Réduire les biais

Travailler avec un professionnel de la finance est une excellente façon de réduire l’impact négatif que les partis pris personnels peuvent avoir sur votre portefeuille de placement et sur votre capacité à atteindre vos objectifs financiers. Qui plus est, en présence de renseignements complexes ou lorsque les décisions comportent un certain degré de risque ou d’incertitude, le fait de travailler avec un professionnel de la finance et d’élaborer un plan peut prévenir l’émergence de certains de ces biais. 

On peut parer au biais de confirmation en recherchant et en envisageant d’autres scénarios ou d’autres options. Un professionnel de la finance peut vous aider en vous présentant différents points de vue et placements et en vous communiquant des renseignements et des résultats de recherche issus de différentes sources. La prise en compte de points de vue qui ne correspondent pas à vos croyances initiales en matière de placement peut vous aider à devenir plus objectif.

Le biais attentionnel limite les occasions de placement, puisque l’investisseur a tendance à remarquer d’abord les options qui correspondent à ses préférences. L’adoption d’une approche portefeuille qui inclut explicitement un éventail plus large d’options de placement vous garantit des choix de placement plus vastes et mieux équilibrés. 

Le biais local s’apparente au biais attentionnel en ce sens que la priorité est donnée aux options de placement locales et familières. Si vous souhaitez investir dans des placements issus d’autres régions ou d’autres secteurs, votre professionnel de la finance pourra vous aider. Il pourra notamment vous renseigner sur les différentes options de placement et vous aider à les considérer dans le contexte de votre plan de gestion de patrimoine personnel. L’adoption d’une approche portefeuille plus large peut également aider à réduire le risque de placement. Cela est particulièrement important si votre portefeuille comporte une part disproportionnée d’entreprises et de secteurs situés près de chez vous et que vous connaissez très bien. 

Le biais d’ancrage a souvent pour effet d’amener l’investisseur à mettre l’accent sur un élément unique, comme le prix d’achat initial, sans rapport avec le futur rendement d’un placement. Mettez plutôt l’accent sur les perspectives actuelles du placement pour déterminer la meilleure manière de procéder. Les professionnels de la finance sont bien placés pour évaluer les placements puisqu’ils possèdent les ressources nécessaires pour procéder à cette analyse à partir des fondamentaux actuels des placements. Ainsi, les émotions suscitées par les fluctuations par rapport au prix d’achat initial deviendront moins importantes. 

Le biais rétrospectif – la capacité à regarder en arrière pour tirer des leçons de vos placements antérieurs est très importante pour votre réussite future, mais il ne faut pas se mettre à croire que les résultats passés étaient faciles à prévoir. L’objectivité d’un professionnel de la finance peut vous aider à replacer vos décisions de placement passées dans leur contexte historique; cela vous permettra de ne pas tomber dans le piège consistant à attribuer plus de certitude aux événements passés qu’ils n’en comportaient réellement. 

La peur de passer à côté des occasions – il existe une multitude d’options de placement et vous devez être sélectif et choisir celles qui conviennent le mieux à votre situation. Cela signifie que vous ne pouvez pas profiter de toutes les occasions. Un professionnel de la finance pourra vous aider à trouver les placements qui cadrent avec votre portefeuille et qui conviennent à vos objectifs précis, en faisant concorder vos objectifs de placement avec votre tolérance au risque, vos besoins de liquidité et votre horizon de placement. 

On peut réduire le biais de disposition en réfléchissant au moment où l’on vendra un titre dès que l’on décide de l’acheter. Dans un portefeuille bien construit, de telles décisions doivent être prises régulièrement, puisque de nouveaux titres et stratégies de placement viennent remplacer ceux qui ont fait leur temps. Un professionnel de la finance peut travailler avec vous pour évaluer les changements à apporter à votre portefeuille pour garder le cap sur vos objectifs personnels. 

Le biais de représentativité se manifeste souvent lorsqu’un investisseur cherche à profiter d’une tendance déjà bien établie depuis longtemps. Il est recommandé de demander à un professionnel de la finance d’évaluer les perspectives de vos choix de placements, puisque le rendement passé n’est pas nécessairement un bon indicateur des résultats à venir. Pour épargner et investir de manière efficace, il importe de surmonter les biais comportementaux susceptibles de nuire à une prise de décision rationnelle. Un professionnel de la finance peut vous aider à garder le cap sur vos objectifs financiers en parant aux biais comportementaux qui influencent vos décisions de placement, parfois même sans que vous en ayez conscience.


Conclusion

Pour pouvoir épargner et investir pour votre avenir, vous devez absolument réduire l’impact de vos partis pris personnels pour parvenir à un meilleur équilibre entre risque et rendement. Communiquez avec moi aujourd’hui pour savoir comment l’épargne et les placements peuvent vous aider à atteindre vos objectifs financiers personnels.

« Précédent