Skip Navigation

Contactez-nous

Claude Desrochers
Karina Campos
Arthur Martinot

Tél.: 514-282-5957
Téléc.: 514-282-8199

Adresse
1501, avenue McGill College
32e étage
Montréal, QC
H3A 3M8
Carte

Commentaires

Cher clients,

Nous sommes étonnés de voir les journalistes nous répéter toujours la même histoire. Nous sommes sidérés de voir M. Toutlemonde gober ces mêmes histoires réchauffées en s’imaginant qu’il s’agit de faits nouveaux. Nous savons tous qu'il y a des problèmes de dette dans plusieurs pays d'Europe. Sans minimiser cette situation très préoccupante, cette "nouvelle" fait la une de tous les journaux du monde depuis des mois, voire des années. Je ne crois pas que nous puissions apporter quelque chose de transcendant à ce débat. Donc, nous pouvons conclure que si nous, avec notre modeste position en ce monde, sommes conscients de la situation, les marches eux aussi sont au fait de la question et ont déjà escompté les nouvelles négatives qui nous sont quotidiennement ressassées. Donc l’évaluation de la majorité des titres devrait être basse vs la normale, reflétant ainsi ce climat difficile.


Les majorité des gens est attirée vers les sites de désastres, se confond en conjectures et avance des opinions diverses sur comment ca aurait pu être évité, quoi faire, le scenario catastrophe a venir etc... au lieu de chercher pour les opportunités qu'offrent le climat actuel de morosité et de peur dans lequel que nous vivons. Warren Buffett, vénérable investisseur milliardaire de 80 ans, a, au cours des derniers mois, investi massivement dans diverses entreprises qu'il considère grossièrement sous-évaluées dans le contexte actuel. Considéré comme un des investisseurs les plus visionnaires de notre époque, il n'hésite pas, après avoir étudié le contexte et la compagnie, a investir car il sait que ces compagnies vaudront beaucoup quand les marches redeviendront normaux. Constatez que cette attitude est très différente de celle du plus petit investisseur qui réagit a la nouvelle du jour.

Maintenant la grande question: "Si j'achète aujourd'hui, ce que j'achète pourrait-il valoir moins la semaine ou le mois prochain?". La réponse, bien qu'insatisfaisante, est que votre horizon temps est trop court? Personne ne peut prévoir ce qui arrivera sur une aussi courte période. Ceci s'appelle du "market timing" et est aussi valable que de tirer a pile ou face pour décider si on achète tel ou tel placement. Il nous apparait que les marchés en général sont sous-évalues et qu'avec le temps ils vaudront plus. Un gestionnaire de fond mutuel me faisait remarquer que l'appât du gain avait quitté les marchés, remplacé par la composante « peur » de l'adage. Il est peut-être temps de chercher les aubaines dans des compagnies solides, que nous connaissons, pour récolter les fruits de notre clairvoyance a moyen terme.

Un bel exemple de vision est le marche immobilier. En 1993, personne ne voulait acheter des immeubles. Après avoir monte entre 82 et 88, l'immobilier s'est effondré au cours des 10 années suivantes. Plusieurs investisseurs, se voyant comme le futur Donald Trump (Celui-ci a d'ailleurs fait faillite à cette époque), étaient sortis des marches boursiers après la correction de 87 pour se "refugier" dans l'immeuble en 88-89, secteur qui, supposément, ne baisse jamais. Ils avaient oublié la période de 78 a 82, et en 1993 plusieurs d'entre eux ont perdus beaucoup. Ceux qui ont acheté entre 93 et 98 et conservé leurs immeubles, ont très bien réussi car ils ont eu la clairvoyance d'investir dans le creux de ce marche. En effet, il a fallu attendre 1998 pour vivre une reprise dans ce secteur, reprise qui perdure depuis lors, alimentée par des taux d'intérêts en baisse constante qui ont aujourd'hui atteint des bas historiques. Ne devrions pas actuellement regarder la situation qui prévaut chez nos voisins du sud et apprendre de leurs erreurs récentes? Si vous n'êtes pas un expert en immobilier, une bonne dose de prudence serait de mise avant de plonger.

En résumé, je ne crois toujours pas dans le "market timing". Je crois cependant qu'il faut profiter des opportunités tout en demeurant prudent et réaliste. La planète entière sait que la situation actuelle est loin d'être parfaite et que la peur est le sentiment dominant dans nos marchés. L'autre évidence est que si nous courons après ce qui n'a cesse de monter depuis des lunes, les prix de ces " refuges " sont certainement très élevés et nous risquons de nous retrouver comme l'agneau proverbial. Essayez donc de voir plus loin sur la route en utilisant, non pas la une d'aujourd’hui mais bien votre expérience et l'histoire comme guide. Demeurez diversifiés et téléphonez-nous si vous avez besoin d'éclaircissements ou de conseils.

Merci,

Claude Desrochers

Premier Vice-President

Senior Vice-President

Tél: 514-282-5957

Sans frais: 1-800-363-6732

Téléc: 514-282-8199



 

1Avis légaux

 

Please note: We cannot take trading instructions via email or voice mail, please contact your Investment Advisor directly.

For disclaimer details, please click here: http://www.bmo.com/nesbittburns/popups/about-us/disclaimers.

 

Veuillez prendre note que nous ne pouvons accepter des instructions de négociation par courriel, par téléphone ou par messagerie vocale. Veuillez communiquer directement avec votre conseiller en placement.

Pour plus de détails sur l’avis de non-responsabilité, cliquez ici : http://www.bmo.com/nesbittburns/popups/about-us/disclaimers.