Skip Navigation

Contactez-nous

Bernard Leblanc
Johanne Marien
Olivier Fugère-Nadeau

Adresse
1501, avenue McGill College
32e étage
Montréal, QC
H3A 3M8
Carte

REEE

Régime enregistré d'épargne-études
Planifier les études

Le privilège d’apprendre – Pour les enfants qui vous entourent et pour vous.
Les études supérieures font partie de ce que la majorité des parents souhaitent, avec raison, pour leurs enfants. Selon une étude de Statistique Canada, 65% des nouveaux emplois nécessitent une formation postsecondaire. Durant la première moitié des années 90, les emplois accessibles aux personnes n’ayant pas terminé leurs études secondaires ont chuté de 30 %, tandis que le nombre de postes réservés aux diplômés universitaires (rémunérés 45% de plus en moyenne) bondissait de 20%.

Malheureusement, au rythme où vont les choses, bien des familles seront incapables de financer ces études. Et beaucoup d’autres y arriveront à grand-peine. Cette situation est certes loin d’être réjouissante, mais rappelons que ceux qui n’auront pas fait d’études postsecondaires risquent d’en payer le prix toute leur vie.

À moins que les parents, les grands-parents ou les amis ne prennent des mesures constructives. Heureusement, en établissant assez tôt un plan d’études complet, même avec des fonds réduits, les enfants que vous aimez ne seront pas obligés d’arrêter leurs études à l’école secondaire.

Une évolution qui coûte cher
Le coût exact varie selon l’université choisie, le diplôme visé et la matière étudiée. Le coût des études postsecondaires, déjà élevé au Canada, augmente rapidement. En moyenne, les frais de scolarité, le logement et la nourriture d’un étudiant universitaire de premier cycle à plein temps représentent actuellement environ 12 000$ par an. Les frais de transport et le coût des livres sont en sus. Le coût d’un diplôme de quatre ans dépasse donc 50 000$ et, le nombre d’étudiants poursuivant des études universitaires de deuxième cycle tendant à augmenter, le coût total des études universitaires est en hausse.

En outre, ces chiffres ne sont pas indexés. Les gouvernements réduisant continuellement leur participation dans le financement des études, il est presque certain que la hausse des coûts des études postsecondaires dépassera l’inflation dans un avenir prévisible.

Les choix
Il existe de nombreuses façons de financer des études supérieures. Ce qui vous convient dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels vos capitaux nets, l’âge et le nombre d’enfants concernés, et si vous souhaitez renoncer au droit de reprendre les capitaux que vous avez versés.

Vous pouvez, par exemple, espérer que votre enfant obtienne une bourse - ou qu’il soit en mesure de gagner suffisamment d’argent grâce à des emplois saisonniers ou à temps partiel. Vous pouvez repousser le problème et choisir de faire un chèque ou de contracter un emprunt le jour de l’inscription. Vos pouvez encore mettre de l’argent de côté dans un compte d’épargne ou de placement, ou commencer à investir dans un programme d’études officiel. Votre stratégie peut passer par un régime enregistré d’épargne-études (REEE), dans lequel vos placements fructifient à l’abri de l’impôt - et dans lequel le gouvernement fédéral cotise directement par l’intermédiaire de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE). Vous pouvez également opter pour une fiducie formelle qui offre plus de souplesse à certains égards.

Le choix vous appartient. Cependant, nous vous conseillons fortement d’agir le plus tôt possible - et de tirer parti de toutes les aides qui vous sont offertes pour augmenter les fonds qui seront disponibles et le rythme auquel ils s’accumulent. Notre expérience nous porte à croire que l’adoption d’une stratégie propre à l’épargne-études représente la meilleure garantie que les fonds seront disponibles quand vous en aurez besoin.

Pour vous aider
Alors, d’où viendront les fonds pour financer les études supérieures de votre enfant?

En préparant une analyse personnalisée, votre conseiller en placement BMO Nesbitt Burns vous aidera à déterminer les coûts et la meilleure façon d’économiser pour y faire face.

L’analyse personnalisée permet d’évaluer un certain nombre de facteurs, notamment le nombre d’enfants concernés et leur âge, le nombre d’années d’études postsecondaires que vous prévoyez pour chacun d’eux, vos économies actuelles et votre capacité d’épargner, ainsi que le taux de rendement possible compte tenu du niveau de risque que vous pouvez confortablement tolérer. Cette analyse aidera également votre conseiller en placement à revoir la pertinence de divers instruments de planification allant des REEE aux fiducies, et de divers types de placements que vous y détenez (CPG, fonds communs de placement, actions ou obligations).

Notre analyse et nos recommandations nous permettront de vous aider à mettre votre programme sur pied et à en effectuer le suivi.

Des relations durables
Chez BMO Nesbitt Burns, nous sommes des spécialistes financiers. Surtout, nous sommes passés maîtres dans l’art d’aider les Canadiens, et ce à tous les niveaux, à offrir des études supérieures à leurs enfants.

Nous pouvons vous aider à chaque étape, qu’il s’agisse de cerner le problème ou de saisir les bonnes occasions.

Comme la plupart des relations, la nôtre commencera par une simple conversation au cours de laquelle nous évaluerons ensemble vos besoins personnels. Vous pourrez alors vérifier personnellement l’ampleur de nos ressources.

Appelez-nous dès aujourd'hui pour une consultation sans engagement.

 

1Les produits de placement sont offerts par l’intermédiaire de BMO Nesbitt Burns Inc. et, au Québec, par l’intermédiaire de BMO Nesbitt Burns Limitée.
Au Québec, les services de planification financière sont offerts par l’intermédiaire de BMO Nesbitt Burns Limitée et de BMO Nesbitt Burns services financiers inc.
MD « BMO (lemédaillon contenant leMsouligné) » est unemarque de commerce déposée de la Banque deMontréal, utilisée sous licence.
MD « Nesbitt Burns » est unemarque de commerce déposée de la Corporation BMO Nesbitt Burns Limitée.
MC/MD Marque de commerce/marque de commerce déposée de la Banque deMontréal, utilisée sous licence.