Tél.: 514-282-5937
Tél.: 514-282-5935

Adresse

BMO Nesbitt Burns

1501 avenue McGill College
Bureau 3200
Montréal, QC
H3A 3M8
Carte

Contactez-nous

Infolettre financière - Décembre 2021


2 novembre 2021

Êtes-vous un investisseur ou un spéculateur?

Comme le disait l’économiste Benjamin Graham, un placement, c'est une opération conclue après qu'une analyse approfondie ait démontré que le capital était en sécurité et qu'un rendement adéquat était prévisible. Sinon, c'est de la spéculation. Si plusieurs investisseurs pensent pouvoir distinguer l’investissement de la spéculation, nombre d’entre eux ne se doutent pas du caractère spéculatif de certains placements. Tentons d’y voir plus clair.

Comprendre la différence entre investir et spéculer

Investir
consiste à placer son argent dans une entreprise qui fabrique un bien ou qui offre un service tangible et concret. La décision d’investir est souvent réfléchie et basée sur une analyse de l’entreprise afin de réduire les risques le plus possible. L’investisseur achète un titre de propriété lui donnant droit à une fraction du capital d'une entreprise qui produira des biens ou des services pour la collectivité. C’est une façon de faire fructifier son argent à long terme.

Spéculer consiste plutôt à miser sur un titre avec le pressentiment qu’il va monter. Par exemple, le spéculateur place son argent dans une entreprise qui pourrait faire une découverte majeure dans le traitement d'une maladie ou l'invention d’une nouvelle technologie. Si l’entreprise réussit, la valeur du placement sera multipliée. Si ce n’est pas le cas, l’investisseur perdra sa mise. La spéculation est comparable à un pari et implique une grande prise de risque. Elle vise donc à faire travailler fructifier son argent à court terme. Le spéculateur ne s'intéresse pas (ou peu) au caractère industriel du placement de son argent.

Deux exemples de titres à l’appui

Le titre de Costco (COST) est un bon exemple d’investissement. L’entreprise possède un modèle d’affaire éprouvé et un long historique de profitabilité. Sa croissance est soutenue et devrait se poursuivre grâce, notamment, à ses projets d’expansion à l’international.

À l’inverse, Virgin Galactic (SPCE) est un bon exemple de titre spéculatif. En effet, cette entreprise appartenant au célèbre entrepreneur Richard Benson souhaite percer le marché du tourisme spatial. Elle prévoit réaliser ses premiers profits en… 2025.

Alors, pour ou contre la spéculation?
Nous ne sommes pas contre la spéculation à proprement dit. Mais nous croyons qu’il est important de la distinguer de l’investissement. Pour spéculer, il faut être capable financièrement et psychologiquement de perdre la totalité du montant engagé au départ.

Lorsque nos clients souhaitent s’aventurer en dehors des titres que nous recommandons, dans le but de réaliser des paris plus risqués, nous les invitons fortement à limiter cette portion à 5 % de leur portefeuille.

Comme investisseur, vous devez d’abord prendre le temps de déterminer ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Ensuite, vous aurez la liberté de conscience nécessaire pour investir ou spéculer.
 

L’idée à emporter

On accuse souvent les spéculateurs financiers d’avoir transformé les marchés boursiers en un immense casino. Pourtant, ils jouent un rôle très utile. Pour être efficaces, les marchés boursiers ont besoin de liquidités. Parce qu’ils assurent cette liquidité, les spéculateurs jouent un rôle essentiel.

 

Le graphique qui a retenu notre attention

Une bulle spéculative est un phénomène cyclique qui peut durer plusieurs années avant d’éclater. Le graphique ci-dessous illustre à quel point ce phénomène est d’ordre psychologique. La hausse des cours boursiers a tendance à stimuler l’appétit pour le risque et alimente la bulle. Malheureusement, il est impossible de prédire le krach d’une bulle. Le graphique ci-dessous nous aide à évaluer et comprendre le comportement des investisseurs et ainsi éviter les pièges baissiers.
 
Principales phases d’une bulle spéculative
 

Source : Wikimedia, capture d’écran saisie le 30 octobre 2021

La citation à emporter